Vous voulez stimuler l’économie ?

C’est le temps de donner au suivant!

Alors que nous complétons presque notre deuxième semaine de distanciation sociale, mon entreprise est restée occupée. Nous ne tenons rien pour acquis, mais il se trouve que notre offre de services est recherchée au moment même où notre économie est fortement ébranlée. Surtout, nous avons des clients qui sont capables de maintenir leurs activités et leurs investissements pendant cette période de temps de pause collective. On se rend compte rapidement que ce n’est pas le cas pour tout le monde. C’est précisément pour cette raison que nous pensons que notre entreprise doit poursuivre ses activités, continuer à dépenser et surtout continuer à supporter l’économie locale - parce que nous le pouvons.

Ce n’est pas le temps de penser à court terme.

L’autre jour, j’ai entendu un analyste financier conseiller aux entreprises de réduire leurs effectifs de manière proactive, de licencier du personnel, de retarder les investissements et de conserver les liquidités. Je ne suis pas d’accord. Le message que nous avons véhiculé à notre personnel est tout à fait le contraire. Si nous voulons que nos clients maintiennent leurs projets avec nous et continuent d’investir dans leur entreprise, nous devons faire de même. Dans les affaires comme dans la vie, les mêmes principes s’appliquent. Je suis un grand fan de Donner au suivant. Si votre entreprise peut se permettre de surmonter cette crise temporaire, elle le devrait. Attitude maintiendra son personnel, même si les activités commencent à ralentir. Pourquoi ? Parce que c’est la bonne chose à faire. Et parce que quand la crise sera terminée, nous serons immédiatement opérationnels avec un groupe motivé pour reprendre les affaires comme à l’habitude. Ce n’est pas le moment de penser à court terme.

Que pouvons nous faire, nous les entreprises, les entrepreneurs et les gens d’affaires qui sommes toujours actifs et capables de contribuer ? Voici quelques suggestions :

  • Commander souvent : Ce n’est pas parce que vous travaillez à domicile que vous êtes obligés de manger du jambon et du fromage tous les jours. Les petites entreprises commerciales, comme les restaurants, sont les plus durement touchées. Votre commande quotidienne d’un lunch peut les aider à payer le loyer et à rester en affaires. Je n’ai pas apporté mon lunch depuis le début de la crise et ça me fait plaisir de commander à l’extérieur pour n’importe qui dans mon équipe.

  • Récompenser le bon travail avec des cartes-cadeaux. Gardez votre équipe motivée en période de distanciation sociale nécessite un petit effort. Pourquoi ne pas mettre en place un programme de reconnaissance des KPI (indicateur clé de performance) à domicile et les récompenser par des cartes-cadeaux d’entreprises locales fermées temporairement ? Bon pour le moral des troupes et bon pour l’économie!

  • Payer vos fournisseurs et travailleurs autonomes plus rapidement. Encore une fois, les travailleurs autonomes sont actuellement les groupes démographiques les plus sensibles. Nous avons signé les chèques plus fréquemment depuis la pandémie parce que nos partenaires sont de vrais partenaires et ils ont besoin de notre support.

  • Espace de bureau vide ? En plein le bon temps pour l’entretien! On pensait repeindre nos locaux depuis un certain temps. C’est le temps d’en profiter, personne ne sera là pour se plaindre des odeurs de peinture. Un ménage du printemps ? Au lieu de licencier votre équipe de nettoyage, offrez-leur de passer quelques jours au bureau pour un nettoyage en profondeur pour enfin se débarrasser des loulous de poussière qui traînent depuis 5 ans en arrière des classeurs.

  • Il est temps de se rafraîchir! Encore une fois, il n’y a personne dans les locaux, c’est donc le moment idéal pour investir dans l’achat de nouvelles chaises, des bureaux, des écrans ou ordinateurs, en fait, tout ce qui peut être dû pour un rafraîchissement ou une mise à niveau. Je suis certain que nos distributeurs et installateurs locaux ont beaucoup de temps libre pour nous accorder une attention particulière pendant cette période plutôt ralentie. Ils peuvent également avoir un inventaire élevé et seraient peut-être prêts à offrir un rabais.


Ce sont des moments d’instabilité inhabituels que nous vivons présentement. Nous pouvons tous faire notre part. Ça signifie que nous devons garder nos distances et respecter nos autorités sanitaires régionales et nationales. Ça ne signifie pas que nous devons freiner notre économie productive pour autant. Trouvons des moyens créatifs d’aider les entreprises qui sont aujourd’hui dans le besoin. Qui sait ce que demain nous réserve - nous pouvons tous bénéficier de l’idée créative de quelqu’un d’autre à notre tour.

Restez en santé. Continuez à dépenser. On se voit bientôt j’espère!






 

Vous voulez stimuler l’économie ?